Skip to main content
Texte : Le carrefour des plantes indigènes. Photo : Cornouiller du Canada, Cornus canadensis. Texte du logo : nature.ca / Musée canadien de la nature.
Texte : Accueil. Texte : Comment participer Texte : Conservation Texte : Ressources Texte : Glossaire Texte : English.

Accueil > Comment participer > Des gens en action > Réhabilitons les têtards !

Des gens en action

Réhabilitons les têtards!
par Cynthia Cohlmeyer

Je suis une architecte-paysagiste qui aime se salir les mains, et les jardins et les plantes me passionnent depuis l'enfance. Ma sœur et moi faisions des 'salades' avec des feuilles d'automne et des gousses de roses trémières que nous cassions pour en faire des 'piments'. J'admirais la façon dont les parties d'une plante s'unissaient l'une à l'autre et leur grande beauté était toujours une source d'étonnement pour moi. Je suppose que cela explique en grande partie pourquoi j'ai étudié l'aménagement paysager.

Lors de mes études supérieures et dans le cadre de mes recherches, j'ai visité de façon régulière une prairie aux graminées de haute taille. J'observais avec délice la manière dont les formes, les tailles et les périodes de floraison des pousses indigènes se complétaient les unes les autres, à la fois sur le plan fonctionnel et esthétique. Plus tard, en comparant mon parc de quartier avec la prairie, j'ai réalisé que celui-là était nettement moins intéressant. Il n'abritait que peu d'espèces sauvages et présentait à peu près la même apparence l'année durant; de plus, le ruisseau qui le traversait ressemblait davantage à un fossé qu'à un petit cours d'eau, car il n'y avait qu'une pelouse tondue le long de ses berges.

Aperçu du ruisseau Truro au parc Bruce à Winnipeg au Manitoba.
Agrandir l'image.

Maintenant plus profond, le ruisseau Truro est devenu l'habitat de canards, de libellules, de grenouilles et d'alevins. Cet endroit du parc Bruce s'appelle le Jimmy Welsh Wetland. On l'a nommé ainsi en l'honneur d'une vedette locale de curling, car les fondations de son aire de jeu sont bel et bien dans le ruisseau et forment une partie de la berge du côté est.

 

J'ai alors appelé 10 de mes voisins et nous nous sommes réunis pour discuter de ce que nous pourrions faire. Nous avons fondé les Amis du parc Bruce et depuis ce temps, nous avons introduit d'importants changements au parc. Aujourd'hui, il y a un tampon de hautes graminées le long du ruisseau, beaucoup (réellement BEAUCOUP) de nouveaux arbustes et arbres, et 17 structures en pierre qui font onduler l'eau. Les poissons y fraient, les têtards ne demandent qu'à se faire capturer et, en un mot, c'est plus amusant de s'y retrouver.

Un groupe de personnes.
Agrandir l'image.Un des groupes de bénévoles de la 'Journée des plantations' au fil des ans.

 

Texte : Haut de la page. Illustration de la pointe d'une flèche.

Au sujet de Cynthia Cohlmeyer

Cynthia Cohlmeyer.

 


 

 
Accueil | Comment participer | Conservation | Ressources | Glossaire | Comment nous joindre | English
© nature.ca Avis importants
Un site Web du Musée canadien de la nature, créé par le Centre canadien de la biodiversité.
Mise à jour : 2005-06-17
Images : Corel, Cynthia Cohlmeyer, Radu Florescu