Skip to main content
Texte : Le carrefour des plantes indigènes. Photo : Cornouiller du Canada, Cornus canadensis. Texte du logo : nature.ca / Musée canadien de la nature.
English
Ancolie du Canada, Aquilegia canadensis. Texte : Comment participer. Graphique : Un cercle ayant une flèche à l'intérieur.
Texte : Conservation. Graphique : Un cercle ayant une flèche à l'intérieur.
Texte : Ressources. Graphique : Un cercle ayant une flèche à l'intérieur.
Texte : Glossaire. Graphique : Un cercle ayant une flèche à l'intérieur.
Ancolie du Canada, Aquilegia canadensis. Texte : Nous vous donnons rendez-vous à ce carrefour. Approfondissez votre compréhension des plantes indigènes et des problèmes qui les touchent. Ensemble, nous pouvons agir.

Les plantes indigènes sont une composante essentielle de la biodiversité à l'origine de la vie sur Terre. Il est essentiel que nous améliorions leur sort, ce que nous pouvons faire en les étudiant plus à fond, en cherchant activement à les promouvoir et à les conserver, et en partageant nos informations à leur sujet.

Le but ultime de ce site Web est de chercher à stimuler les citoyens intéressés à poser un geste en faveur de la conservation de la biodiversité. C'est également le but d'une initiative plus vaste, dont ce site n'est qu'une composante. Il s'agit de l'initiative « Les meilleures pratiques en matière d'intendance environnementale : sauvegarder la biodiversité des plantes indigènes », mise sur pied en 2002 par le Centre canadien de la biodiversité affilié au Musée canadien de la nature, avec la collaboration de la fondation Salamandre. L'objectif de cette initiative est d'améliorer la compréhension de la diversité des plantes indigènes et de faciliter le partage de l'information en favorisant la communication, le réseautage et la collaboration entre les divers groupes et individus activement impliqués dans l'intendance de l'environnement au sein de leurs communautés.

 

Le Centre canadien de la biodiversité du Musée canadien de la nature est fier de présenter ce site Web, qui a obtenu une généreuse subvention de la fondation Salamandre.

 

Photo d'une streptope rose,  Streptopus lanceolatus.

Petite semence deviendra grande
Répondre à un besoin, sauver la mise

Woodsie glabre, Woodsia glabella
Agrandir l'image.

Le revers glabre (ou lisse) des feuilles de cette fougère a inspiré le deuxième mot de son nom scientifique, Woodsia glabella. Par conséquent, la plante s’appelle communément woodsie glabre. Les boules claires que l'on voit sous les feuilles simples s'appellent des sporanges. Ils contiennent des spores qui formeront éventuellement de nouveaux plants de fougères. Les poils étroits qui se trouvent entre les spores ont la largeur d’une rangées de cellules.


 

 
Accueil | Comment participer | Conservation | Ressources | Glossaire | Comment nous joindre | English
© nature.ca Avis importants
Un site Web du Musée canadien de la nature, créé par le Centre canadien de la biodiversité.
Mise à jour : 2010-04-16
Images : Corel