Bon retour!

Le Musée est désormais ouvert du mercredi au dimanche. Achetez vos billets à l'avance en ligne.

  1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Nouvelles>
  5. Les océans au cœur de nos vies!

Les océans au cœur de nos vies!

Le Musée soutient la nouvelle stratégie nationale qui prône l’amour des océans

© Coalition canadienne de la connaissance de l'océan

Fermer.

Kristy Jones, le 13 avril 2021

Debout sur le pont d’un navire au beau milieu de l’océan, on croirait facilement que rien n’existe entre soi et la terre ferme à part cette immense étendue d’eau. Pourtant, sous les vagues se cache un tout autre monde.

Un monde qui abrite des centaines de milliers d’espèces marines, qu’il s’agisse d’algues microscopiques ou géantes, de crustacés, de poissons ou de baleines. Des organismes innombrables et encore inconnus vivent sous la surface de l’océan. 

C’est peut-être une idée abstraite, difficile à imaginer. Quand on vit à l’intérieur des terres, l’océan est loin de nos pensées. Il fait pourtant partie de notre vie, même si on habite loin des côtes.  

La pertinence des océans au santé de la planète est au cœur de la nouvelle stratégie, La terre, l’eau, l’océan et nous, lancée le 16 mars par la Coalition canadienne de la connaissance de l’océan (CCCO). Le Musée canadien de la nature compte parmi les nombreux partenaires de cette grande initiative.

N’oublions pas que le Canada est doté du plus long rivage du monde et que ses plus de deux millions de lacs et 8500 cours d’eau finissent, un jour ou l’autre, par déverser leurs eaux dans l’océan. Bordé par les océans Pacifique, Arctique et Atlantique, notre pays possède également un important secteur économique fondé sur les océans, ce qui a des répercussions importantes sur l’économie générale du pays. Que l’on vive près des côtes ou à l’intérieur des terres, les océans nous concernent tous.

La stratégie de la CCCO poursuit trois grands objectifs : connaître l’océan, valoriser l’océan et agir pour l’océan. Pour les atteindre, neuf volets d’action sont privilégiés :

1.    Élaborer une Carte de la connaissance des océans au Canada et une plateforme communautaire.
2.    Lancer un programme de microsubventions communautaires pour favoriser la connaissance des océans.
3.    Renforcer l’enseignement sur les océans.
4.    Donner plus d’ampleur à la Semaine des océans Canada.
5.    Diffuser les connaissances sur les océans par l’intermédiaire des médias, par des récits et par les arts.
6.    Favoriser l’engagement des jeunes à l’égard de la conservation des océans et de l’économie bleue.
7.    Améliorer l’accès et la diversité des espaces bleus et des secteurs liés aux océans.
8.    Améliorer l’intégration des connaissances sur l’eau, les océans et le climat dans les politiques.
9.    Établir des liens entre la salubrité des océans et la santé humaine.

Déjà affichée sur le site Web de la CCCO, la Carte de la connaissance des océans renseigne sur les possibilités de s’engager dans des programmes ou des activités en rapport avec les océans.

En adéquation avec le but de la CCCO de renforcer l’enseignement et la connaissance des océans, la Galerie de l’eau du Musée est un lieu propice pour explorer certains des grands problèmes auxquels font face les océans aujourd’hui, comme la pollution par le plastique, les changements climatiques et l’acidification.

La biodiversité marine y est bien représentée : poissons, invertébrés aux formes étonnantes comme les vers ténias ou les éponges, et même le squelette d’un rorqual bleu, le plus gros animal qui n’ait jamais existé. Le Musée propose également aux élèves du primaire un atelier éducatif intitulé « L’eau dans notre vie ».   

Le rayonnement du Musée repose sur les connaissances issues des millions de spécimens marins que conserve le Musée dans son installation de recherche et des collections. De plus, plusieurs scientifiques du Musée s’intéressent aux complexités de la vie dans les océans. Le biologiste de la vie marine Jean-Marc Gagnon, Ph. D., compare, par exemple, les espèces d’invertébrés du nord-ouest de l’Atlantique. Ses recherches ont donné lieu à la découverte et ensuite l’identification en 2015 d’une nouvelle espèce de lime géant.

Il existe sans cesse de nouvelles découvertes sur les océans. On apprend quelque chose de nouveau tous les jours. Alors plongez et témoignez votre appui à la connaissance des océans.