Bon retour!

Le Musée est désormais ouvert du mercredi au dimanche. Achetez vos billets à l'avance en ligne.

  1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Nouvelles>
  5. Les lauréats des prix Inspiration Nature passent le flambeau

Les lauréats des prix Inspiration Nature passent le flambeau

Ander Cabot Center for Ocean Life, New England Aquarium

Fermer.

L'équipe d'intervention du Campobello Whale Rescue Team libère une baleine noire de l'Atlantique Nord d'un filet de pêche.

 

De Kristy Jones
6 avril 2021

Un outil pour libérer les cétacés prisonniers des filets, un enclos pour ratons laveurs orphelins et blessés, la remise en état de forêts historiques, voilà autant de réalisations concrètes découlant des prix Inspiration Nature du Musée canadien de la nature.

Maintenant dans sa 8e édition, ce programme met à l’honneur des jeunes, des adultes, des organisations à but non lucratif et des entreprises qui se sont distingués par des projets sur la nature innovants et originaux. Chaque lauréat reçoit une bourse de 5000 $, dont il fait don à une organisation pro-nature de son choix.

Voici quelques exemples de la façon dont les lauréats 2020 ont « passé le flambeau », contribuant ainsi, chacun à sa manière, à un avenir durable.

Tracey Caplin © Tracey Caplin.

Fermer.

Sophia Spencer présente un chèque à Jacqueline Smith, coordonnatrice des événements spéciaux chez Heaven’s Wlidlife Recsue.

Sophia Spencer, Sarnia, Ontario – Prix 2020, catégorie « Jeunes »  

À neuf ans, Sophia Spencer a cosigné avec l’auteure Margaret McNamara un livre intitulé « The Bug Girl », qui incite les jeunes filles à poursuivre leurs passions. Pour Sophia, ce sont les insectes. Elle a d’abord eu l’idée de donner sa bourse à un groupe de conservation de pollinisateurs, mais a finalement opté pour un groupe de sauvetage d’animaux sauvages près de chez elle en raison de la bonne planification des fonds de l’organisme et de sa complète dépendance des dons. Le don de Sophia est le plus gros qu’ait jamais reçu ce groupe.

Le centre Heaven’s Wildlife Rescue, Rehabilitation and Education de la localité ontarienne d’Oil Springs prend en charge les animaux orphelins, blessés ou déplacés. Sophia a connu leur existence lors d’une visite de représentants du centre à son école. Puis, elle a communiqué avec eux pour soigner un écureuil blessé découvert près de chez elle.

Grâce à la bourse du prix Inspiration Nature, cette organisation de sauvetage entend agrandir son enclos pour ratons laveurs.

Fonds international de conservation du Canada [ICFC – International Conservation Fund of Canada]

Chester, Nouvelle-Écosse – Prix 2020, catégorie « Organisations à but non lucratif (petites et moyennes) »

L’ICFC est une organisation caritative qui finance des projets de conservation en Amérique latine, en Afrique et en Asie depuis 2007. Elle privilégie la participation des collectivités locales aux activités environnementales pratiques et fondées sur la science. Normalement, cet organisme ne finance pas de projets en Amérique du Nord.

Cette année, l’ICFC a fait une exception en donnant les 5000 $ de la bourse rattachée au prix au Canadian Whale Institute (Institut canadien des cétacés), et en particulier à son équipe de sauvetage de Campobello au Nouveau-Brunswick.

Lors de sa formation en 2002, l’équipe de sauvetage se composait de pêcheurs et de biologistes bénévoles qui portaient secours aux baleines noires de l’Atlantique Nord prisonnières des équipements de pêche. En 2014, elle s’est intégrée au Canadian Whale Institute. Maintenant, l’équipe de sauvetage travaille toute l’année et, depuis 2018, ses membres sont rémunérés. Ils desservent toutes les provinces de l’Atlantique à l’exception de Terre-Neuve.

Les fonds reçus serviront à concevoir un outil dentelé attaché à une perche avec lequel on pourra couper efficacement les épais filets de pêche sans blesser l’animal qui en est prisonnier. L’équipe a sollicité l’aide bénévole d’un ingénieur mécanique.  

La nécessité d’une présence et d’un financement accrus et d’une formation adaptée pour les membres de l’équipe de sauvetage s’est fait criante en 2017 quand 12 baleines noires sont mortes dans le golfe du Saint-Laurent, victimes de collisions avec des navires ou d’emmêlement dans des filets de pêche. Cinq autres baleines noires sont sorties vivantes des filets dans lesquels elles étaient prisonnières.

Gary Schneider, Stratford, Île-du-Prince-Édouard – Prix 2020, catégorie « Adulte »  

Pour contrer la déforestation de l’île du Prince-Édouard, Gary Schneider a fondé, en septembre 1991, le projet d’écologie forestière « MacPhail Woods Ecology Forestry » qui visait à remettre en état des boisés historiques. En septembre 1991, il a été engagé pour aménager un sentier dans le domaine MacPhail. Il tissa un partenariat informel avec l’organisme et commença à remettre en état les boisés.

Dans le cadre de son projet, Gary Schneider organise des camps de nature, des randonnées pédestres et des programmes éducatifs sur les terres remises en état.

Gary Schneider a choisi de donner la bourse de son prix à la fondation MacPhail, qui vient de recevoir en don une terre adjacente de 40 hectares (100 acres). La fondation utilisera cette somme pour remettre en état la nouvelle acquisition.   

L’histoire inspirante de ces enthousiastes protecteurs de la nature nous rappelle la nécessité de s’engager et de contribuer à préserver le monde naturel. Cela vous a-t-il inspiré ? Connaissez-vous une personne ou un groupe qui se distingue dans ce domaine ? Cliquez ici pour obtenir de plus amples renseignements sur l’appel de candidatures 2021.