Bon retour!

Billets : Vous devez acheter vos billets en ligne, à l'avance, et pour une plage horaire fixe.
En savoir plus sur ce qui se passe et ce qui a changé alors que nous rouvrons nos portes.

  1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Nouvelles>
  5. Une découverte de géant : Une nouvelle espèce de lichen découverte dans le nord de l’Ontario

Une découverte de géant : Une nouvelle espèce de lichen découverte dans le nord de l’Ontario

Troy McMullin © Musée canadien de la nature

Fermer.

Le bacidie de géant est une nouvelle espèce de lichen découverte par Troy McMullin, Ph.D.

le 4 août 2020

En septembre 2019, Troy McMullin, Ph. D., spécialiste des lichens au Musée canadien de la nature, a découvert une nouvelle espèce de lichen près de Thunder Bay, en Ontario, où il faisait du terrain avec des collègues. De façon étonnante, cette espèce remarquable est très courante mais très distincte des autres espèces appartenant au même genre.   

La description et le nom scientifique de cette nouvelle espèce ont récemment fait l’objet d’une publication dans la revue The Bryologist.

Le genre Bacidia se rencontre fréquemment en Amérique du Nord, avec 58 espèces connues jusqu’à présent. Bien que cette nouvelle espèce, Bacidia gigantensis, croisse dans un habitat de forêt boréale, elle a davantage de points communs avec les lichens Bacidia des tropiques.

« Dans le monde des lichens, il est rare de découvrir une espèce commune qui se distingue sur les plans chimique, morphologique et moléculaire », explique Troy.

Troy McMullin explique qu’elle se distingue des autres espèces de Bacidia nord-américaines par son corps lobé distinct, par la présence d’un composé chimique appelé acide homosekikaique et par ses sorédies (structures végétatives pour la reproduction). Elle s’apparente aux espèces tropicales de Bacidia qui ont aussi un corps lobé et contiennent le même acide, mais dont aucune ne possède de sorédies.  

Troy McMullin © Musée canadien de la nature

Fermer.

L’habitat de Bacidia gigantensis, sur les thuyas occidentaux dans le parc provincial Sleeping Giant.

Nommée bacidie du géant, la nouvelle espèce a été découverte sur des thuyas occidentaux dans le parc provincial Sleeping Giant (géant endormi), à environ 80 km à l’est de Thunder Bay. La découverte a eu lieu à l’occasion de l’atelier annuel Tuckerman, un congrès d’une fin de semaine réunissant des scientifiques et des étudiants pour recenser la diversité des lichens dans un endroit particulier. Depuis trois décennies, cet atelier se tient chaque année dans une région différente de l’Amérique du Nord.  

Troy McMullin a choisi le parc Sleeping Giant pour la réunion 2019 parce que cette zone n’a jamais fait l’objet d’un inventaire ciblé et qu’il espérait y dénicher « beaucoup de choses intéressantes ».  

Il ne s’est pas trompé : l’atelier a donné lieu à la découverte de nombreuses espèces, dont la bacidie du géant qu’on a collectée puis identifiée.  

Présent sur tous les continents, le lichen est un organisme composite : c’est essentiellement un champignon qui vit en symbiose avec une algue ou une cyanobactérie. Il en existe dans le monde quelque 17 000 espèces, dont environ 2500 au Canada.