Soyez prêts!

À compter du 1er décembre, les visiteurs âgés de 12 ans et plus seront tenus de présenter une preuve de vaccination. En savoir plus. Achetez vos billets à l'avance.

  1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Nouvelles du Musée>
  4. Médias>
  5. Communiqués>
  6. Une exposition audacieuse sur les plastiques dans les océans à l’affiche au Musée pendant deux semaines

Une exposition audacieuse sur les plastiques dans les océans à l’affiche au Musée pendant deux semaines

Ottawa, le 30 juillet 2018 – L’équivalent de quelque 850 conteneurs remplis d’ordures aboutit chaque jour dans les mers et les océans. Une exposition audacieuse sur la pollution des océans par les plastiques est maintenant à l’affiche au Musée canadien de la nature. Présentée dans quatre conteneurs à l’avant du Musée, elle met en lumière la façon dont les sciences peuvent lutter contre ce problème. 

Unique en son genre, le Labo des plastiques océaniques comprend des installations, des animations et un contenu interactif. Réalisée en Europe, cette exposition encourage les visiteurs à prendre conscience de la présence de plastiques dans les océans et leur montre comment les sciences s’attaquent aux problèmes que cette pollution marine engendre. Les visiteurs découvrent aussi des projets de science citoyenne et sont invités à participer à un dialogue science-société. La visite de cette exposition est gratuite.

« Le Musée canadien de la nature est ravi d’accueillir cette exposition itinérante innovante sur les déchets plastiques et sur les efforts de collaboration internationale visant à protéger la biodiversité marine, déclare Meg Beckel, présidente-directrice générale du Musée canadien de la nature. En tant qu’établissement scientifique orienté vers le monde naturel, le Musée a saisi cette occasion d’apprendre aux Canadiens les mesures qu’ils peuvent prendre pour diminuer leur usage de plastique dans leur vie de tous les jours. »

Inauguré à Turin en 2017, le Labo des plastiques océaniques a été présenté depuis à Paris, à Bruxelles, et à Washington. Cette exposition itinérante est une réalisation du ministère fédéral allemand de l’Éducation et de la Recherche, en collaboration avec le Consortium allemand de recherche marine et la Commission européenne, et avec l’appui de plus de 60 groupes de scientifiques, d’ONG et d’entreprises provenant de plus de 15 pays.

« Cette exposition invite tous les visiteurs à réfléchir au problème des déchets plastiques dans les océans et à mettre au point des mesures pour y remédier, explique Julia Schnetzer, Ph. D., gestionnaire de campagne du Labo au Consortium allemand de recherche marine.

Pêches et Océans Canada et Environnement et Changement climatique Canada co-parrainent la présentation au Canada de cette exposition.

« Les plastiques polluent les océans et les cours d’eau non seulement au Canada mais partout dans le monde. D’où l’intérêt de présenter, au Canada, une exposition comme le Labo des plastiques océaniques, qui contribue à sensibiliser les gens et à les inciter à agir pour que les plastiques demeurent, à l’avenir, dans notre économie mais hors de nos océans. Nous sommes fiers de parrainer le Labo des plastiques océaniques et nous vous encourageons à le visiter à Ottawa, son seul arrêt au Canada », indique l'honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada.

« Notre gouvernement prend très au sérieux la menace que pose la pollution par le plastique sur la vie marine. Nous avons tous un rôle à jouer afin de garder le plastique hors de nos océans. Cette exposition est une excellente occasion pour les Canadiennes et les Canadiens d'en apprendre davantage sur ce phénomène mondial en visitant le Labo des plastiques océaniques, que nous sommes fiers d'accueillir dans la capitale nationale », indique l'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

À l’occasion de la présentation du Labo des plastiques océaniques, le Musée canadien de la nature annonce qu’il a banni l’usage de pailles en plastique dans son Café Nature, imitant en cela de nombreux autres établissements. Les visiteurs pourront obtenir des pailles de papier sur demande.

Un mot sur les plastiques dans océans

Les plastiques sont omniprésents dans notre vie. Ils composent nos objets usuels : emballages, bouteilles, jouets ou meubles. Les déchets plastiques qui aboutissent tous les jours sur les plages et dans les mers offrent un spectacle affligeant : bouteilles à moitié enterrées dans le sable, tasses jetables emmêlées aux algues ou sacs flottant au-dessus de bancs de poissons. Mais ce que nous voyons n’est qu’une infime fraction de la quantité prodigieuse de plastique qui pollue les mers et les océans : l’équivalent de 850 conteneurs de déchets plastiques y sont déversés quotidiennement. La majeure partie de ce plastique est invisible à l’œil nu, car il se décompose en minuscules fragments sous l’action des rayons UV et des vagues. Ces microplastiques se dispersent jusqu’aux endroits les plus reculés. Il s’agit d’une situation catastrophique, car certains matériaux plastiques prennent des siècles à se dégrader entièrement.

Pour de plus amples renseignements sur le Labo des plastiques océaniques, visitez le site https://oceanplasticslab.net/fr/.

NOTE AUX MÉDIAS : Les médias sont conviés à l’inauguration réservée aux médias et aux personnalités de marque le mardi 31 juillet à 10 h au Musée canadien de la nature, au 240 de la rue McLeod.

Renseignements pour les médias 

Laura Sutin
Musée canadien de la nature
613-698-7142 (mobile)
lsutin@nature.ca

Kasia Majewski
Musée canadien de la nature
613-618-0427 (mobile)
kmajewski@nature.ca