Tous les visiteurs doivent se procurer des billets

Obtenez-les à l’avance pour éviter la file
Vous devez vous procurer des billets d'entrée et de « Planète glace », même lorsqu'ils sont gratuits comme c'est le cas pour les membres. Obtenez vos billets maintenant.

  1. Accueil>
  2. Au sujet du Musée>
  3. Emplois et bénévolat>
  4. Emplois>
  5. Bourse de recherche postdoctorale Beaty sur les espèces menacées

Bourse de recherche postdoctorale Beaty sur les espèces menacées

Appel à candidatures

Le Musée canadien de la nature est le musée national d'histoire naturelle du Canada avec une longue histoire de création de collections et de recherche liée aux initiatives sur les espèces en péril au Canada.

Le Musée est un membre fondateur du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Grâce aux activités du Centre Beaty pour la découverte d'espèces, le Musée fournit régulièrement des données sur les espèces canadiennes en voie de disparition, données qui tiennent compte de leur taxonomie, de leur distribution, de leur abondance et de leur histoire naturelle, et qui mènent à l'évaluation de leur statut d'espèces en péril par le COSEPAC.

Description des bourses

La Bourse de recherche postdoctorale Beaty appuie des recherches sur des questions liées à la découverte d'espèces qui souhaitent mener des recherches sur la conservation et les espèces en péril au Canada.

Par exemple, les thèmes peuvent comprendre des approches innovantes pour l'élaboration de nouveaux indicateurs pour l'évaluation des risques, la prise en compte des taxons insuffisamment étudiés, des analyses géographiques de la répartition des espèces en péril, l'élaboration d'une approche de la conservation et de l'évaluation des risques fondée sur l'habitat, l'utilisation du SIG pour améliorer la reconnaissance des risques pour les espèces en péril, l'élaboration de pratiques industrielles qui favorisent la conservation des espèces en péril, évaluation des risques touchant les ressources minérales, et l'utilisation de données paléobiologiques pour évaluer le potentiel d'extinction.

La boursière ou le boursier choisi travaillera sous la supervision directe d'un chercheur du Musée.

Installations

La personne retenue aura l'occasion d'élaborer des projets de recherche en utilisant les collections et les laboratoires de l'édifice de recherche et de collections du Musée canadien de la nature.

La boursière ou le boursier aura accès aux collections et aux laboratoires de classe mondiale du Campus du patrimoine naturel, situé à Gatineau, notamment des laboratoires de microscopie optique, de microscopie électronique à balayage, de biologie moléculaire, de photographie, de diffraction des rayons X, de conservation des spécimens, de numérisation de documents, de numérisation 3D et de préparation de fossiles et de minéraux.

La personne aura aussi accès, dans le cas des recherches en minéralogie, à une installation de microsonde à électrons du complexe de recherche avancée de l'Université d'Ottawa, une partenaire du Musée.

Engagement du public

La personne devra rendre ses projets de recherche accessibles au public par des moyens tels que des présentations orales, l'utilisation des médias sociaux populaires et des entrevues avec les médias.

Élaboration de programmes

Dans le cadre de ce poste, le candidat sera un membre actif du Centre Beaty pour la découvertes des espèces. On s'attend à ce que le candidat contribue à l'atteinte des objectifs du centre et on pourrait lui demander de faire participer les développeurs de contenu, les concepteurs et d'autres membres de l'équipe à des questions de conservation et d'espèces en voie de disparition qui conviennent aux programmes d'éducation aux sciences naturelles pour le grand public.

Conservation des collections

Le candidat travaillera également en étroite collaboration avec le conservateur de son groupe d'expertise taxonomique (zoologie, botanique, paléobiologie) afin d'améliorer l'utilité des vastes collections du Musée en ce qui concerne la biologie de la conservation et les initiatives relatives aux espèces en voie de disparition.

Rémunération

Cette occasion unique offrira une expérience de recherche précieuse qui sera rémunérée à raison de 45 000 $ par année, renouvelable pour un an, et pouvant atteindre 5000 $ par année pour appuyer le programme de recherche (par exemple, expéditions de recherche, voyages liés à la recherche, conférences).

Exigences

  • Achèvement de toutes les études doctorales au moment du début de la bourse et dans les cinq dernières années
  • Un programme de recherche basé sur les spécimens ou sur les expéditions de recherche
  • Publication dans des revues à comité de lecture
  • Exposés à des conférences scientifiques 
  • Intérêt envers l'animation scientifique
  • Soutien d'un éventuel conseiller postdoctoral au Musée (peut inclure des chercheurs scientifiques et des conservateurs). À ce sujet, vous trouverez des informations sur nos experts, assorties de coordonnées vous permettant de solliciter leur assistance.

Remarque : Les candidates et candidats étrangers qui ne sont pas légalement autorisés à travailler au Canada sont quand même admissibles à ce programme. Ils devront cependant trouver un cosuperviseur d'une université agréée au Canada qui soit prêt, par l'intermédiaire de son établissement d'enseignement, à endosser leur demande de visa ou de permis approprié.

Actifs des candidats

  • Le candidat est légalement autorisé à travailler au Canada
  • Expérience de travail dans un musée
  • Capacité manifeste de communiquer la science au public
  • Capacité de communiquer dans les deux langues officielles.

Date limite

Le 1er août 2022 à 23 h 59 heure avancée de l'Est (UTC −04)

Comment présenter sa candidature

Les candidatures doivent être soumises par courriel :

Parmi les documents de candidature à fournir :

  1. Une lettre de motivation (pas plus de deux pages) contenant les renseignements suivants :
    • Intérêts et expérience de recherche
    • Identification d'un membre du personnel de la recherche et des collections du Musée qui a accepté de servir de conseillère ou de conseiller principal et d'hôte
    • Description des raisons pour lesquelles la candidate ou le candidat souhaite mener des recherches au MCN et pourquoi la personne veut travailler avec la conseillère ou le conseiller choisi.
  2. Un aperçu de la recherche proposée (pas plus de deux pages) qui aborde explicitement les buts et objectifs de recherche centraux de la personne et la façon dont le projet tirera parti des collections du MCN et d'autres ressources.
  3. Un curriculum vitae.
  4. Une liste des noms et coordonnées de trois personnes susceptibles de recommander la candidate ou le candidat.

Le Musée canadien de la nature s'est engagé à instaurer des processus de sélection et des milieux de travail inclusifs et sans obstacle. Nous accueillons toutes les demandes des membres des groupes à la recherche d'une meilleure représentation (p. ex., Autochtones, femmes, minorités visibles, personnes handicapées, LGBTQIA+). Si nous vous contactons au sujet de votre candidature à ce poste, nous vous encourageons à nous aviser de toute mesure d'adaptation dont vous pourriez avoir besoin au cours du processus de sélection, le cas échéant. Ces informations seront traitées de manière confidentielle.

Communiquez avec nous

Danielle Fraser, Ph. D.
Directrice, Centre Beaty pour la découverte d'espèces
Musée canadien de la nature
C.P. 2443, Succ. D
Ottawa ON K1P 6P4.
dfraser@nature.ca

Le Musée canadien de la nature souscrit au principe de l'équité en matière d'emploi.